"Nous étions, jusqu'à présent, dans une situation qui semblait dans l'impasse. Mais la réunion de ce matin a été sereine, positive et constructive", avec une proposition de sortie de crise que les syndicats se sont engagés à présenter à leur base dans les heures qui viennent, a précisé Pierre-Yves Jeholet. Si elle est validée, cette proposition, dont les détails n'ont pas filtré, pourrait mener à la reprise du travail d'ici la fin de cette semaine, a-t-il encore indiqué. Mardi, le front commun syndical avait fustigé la direction, l'accusant de refuser de discuter des travailleurs qui seront contraints de partir. Mi-janvier, le groupe sidérurgique avait fait part de son intention de supprimer 290 emplois sur 576 sur son site de Clabecq tout en y annonçant un investissement de 18 millions, couplé à un investissement de 130 millions d'euros à La Louvière. (Belga)

"Nous étions, jusqu'à présent, dans une situation qui semblait dans l'impasse. Mais la réunion de ce matin a été sereine, positive et constructive", avec une proposition de sortie de crise que les syndicats se sont engagés à présenter à leur base dans les heures qui viennent, a précisé Pierre-Yves Jeholet. Si elle est validée, cette proposition, dont les détails n'ont pas filtré, pourrait mener à la reprise du travail d'ici la fin de cette semaine, a-t-il encore indiqué. Mardi, le front commun syndical avait fustigé la direction, l'accusant de refuser de discuter des travailleurs qui seront contraints de partir. Mi-janvier, le groupe sidérurgique avait fait part de son intention de supprimer 290 emplois sur 576 sur son site de Clabecq tout en y annonçant un investissement de 18 millions, couplé à un investissement de 130 millions d'euros à La Louvière. (Belga)