"Une croissance légèrement négative pourrait probablement être enregistrée dans les prochains trimestres. Cela veut dire qu'au lieu d'une croissance positive pour cette année, une croissance légèrement négative pourrait émerger", explique M. Coene. Au second trimestre, le PIB s'est contracté de 0,6%, selon la dernière estimation "flash" de la BNB. Le spectre de la récession qui avait touché la Belgique en 2009 pourrait de nouveau toucher le pays.

L'Etat s'est fixé pour objectif un déficit de 2,8%. "Si la croissance économique était nulle, le déficit ressortirait légèrement au dessus des 3% à la fin de cette année", souligne M. Coene.

Avec Belga.

"Une croissance légèrement négative pourrait probablement être enregistrée dans les prochains trimestres. Cela veut dire qu'au lieu d'une croissance positive pour cette année, une croissance légèrement négative pourrait émerger", explique M. Coene. Au second trimestre, le PIB s'est contracté de 0,6%, selon la dernière estimation "flash" de la BNB. Le spectre de la récession qui avait touché la Belgique en 2009 pourrait de nouveau toucher le pays. L'Etat s'est fixé pour objectif un déficit de 2,8%. "Si la croissance économique était nulle, le déficit ressortirait légèrement au dessus des 3% à la fin de cette année", souligne M. Coene. Avec Belga.