Les responsables de délégation ont décidé ensemble de renoncer à leur participation après que le gouvernement marocain a fait savoir, deux semaines avant la mission, qu'aucun décideur marocain, à quelque niveau que ce soit, ne pouvait se libérer lors de la venue des ministres-présidents régionaux dans le Royaume. "Le ministre-président Geert Bourgeois et le président Carles Puigdemont regrettent la décision unilatérale du gouvernement marocain", précise-t-on. "Les deux chefs de gouvernement déplorent surtout les conséquences à assumer pour plus de 30 entreprises flamandes et catalanes qui souhaitaient nouer des liens avec le Maroc, compte tenu de l'importance de ce pays en tant que partenaire commercial." (Belga)

Les responsables de délégation ont décidé ensemble de renoncer à leur participation après que le gouvernement marocain a fait savoir, deux semaines avant la mission, qu'aucun décideur marocain, à quelque niveau que ce soit, ne pouvait se libérer lors de la venue des ministres-présidents régionaux dans le Royaume. "Le ministre-président Geert Bourgeois et le président Carles Puigdemont regrettent la décision unilatérale du gouvernement marocain", précise-t-on. "Les deux chefs de gouvernement déplorent surtout les conséquences à assumer pour plus de 30 entreprises flamandes et catalanes qui souhaitaient nouer des liens avec le Maroc, compte tenu de l'importance de ce pays en tant que partenaire commercial." (Belga)