"Cet événement démontre une nouvelle fois le risque que courent les pompiers chaque jour pour protéger leurs prochains. Nous aimerions signaler aux proches des victimes et à nos collègues limbourgeois qu'ils peuvent compter sur notre soutien inconditionnel. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux membres blessés." A l'appel de 15h00, le personnel de la caserne bruxelloise observera une minute de silence, en hommage à ses collègues limbourgeois. Ce sera un moment de recueillement intime et non public. Le choc est évidemment important au sein du corps de pompiers de Heusden-Zolder. "Ils sont abattus", a confirmé, ému, le bourgmestre de l'entité lors d'une conférence de presse. Les deux pompiers décédés sont deux jeunes pères. Les trois pompiers légèrement blessés qui ont été emmenés à l'hôpital de Heusden-Zolder pour intoxication ont par ailleurs pu rentrer chez eux, a indiqué le commandant Bert Swijsen de la zone de secours Zuid-West Limburg. Des registres de condoléances sont ouverts aux maisons communales de Beringen et de Heusden-Zolder. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l'incendie. D'autres zones de pompiers ont également témoigné leur soutien sur Twitter. "Avec cette terrible nouvelle, nous pensons aux familles et collègues des victimes", ont tweeté les pompiers d'Anvers. "Nous compatissons avec nos collègues de la zone de secours Zuid-West Limburg. Nos pensées vont aux secouristes touchés et les familles impliquées", écrit pour sa part la zone de pompiers centre de Flandre orientale sur Twitter. (Belga)