Selon le journal la Razón, l'enquête a débuté lorsque la Division de la cybercriminalité grecque a détecté un utilisateur de TikTok qui exprimait son intention de mettre fin à ses jours. Après plusieurs vérifications, les policiers grecs ont localisé une mineure en Espagne et ont rapporté les faits via Interpol. La jeune fille, de nationalité belge, a été localisée à Benidorm, dans la province d'Alicante (sud-est). Une fois les informations analysées, des mesures urgentes ont été prises par la police espagnole. Des policiers se sont rendus à l'adresse de la jeune fille. Après avoir interrogé les parents, les policiers ont constaté la véracité des faits suicidaires car la jeune fille portait des marques au poignet. Avec l'accord de ses parents, la jeune fille a été hospitalisée. (Belga)

Selon le journal la Razón, l'enquête a débuté lorsque la Division de la cybercriminalité grecque a détecté un utilisateur de TikTok qui exprimait son intention de mettre fin à ses jours. Après plusieurs vérifications, les policiers grecs ont localisé une mineure en Espagne et ont rapporté les faits via Interpol. La jeune fille, de nationalité belge, a été localisée à Benidorm, dans la province d'Alicante (sud-est). Une fois les informations analysées, des mesures urgentes ont été prises par la police espagnole. Des policiers se sont rendus à l'adresse de la jeune fille. Après avoir interrogé les parents, les policiers ont constaté la véracité des faits suicidaires car la jeune fille portait des marques au poignet. Avec l'accord de ses parents, la jeune fille a été hospitalisée. (Belga)