Le quotidien a consulté des documents confidentiels montrant que la mère a envoyé de l'argent à un intermédiaire en Turquie. La somme a ensuite été envoyée à un homme qui est actuellement jugé au Portugal pour avoir fomenté un attentat en Europe. Le fils djihadiste, Sammy Djedou, aurait participé à l'organisation du complot avant d'être tué. La mère belge s'est engagée depuis plusieurs années dans un combat contre le radicalisme et affirme qu'elle n'était pas au courant des projets de son fils. "C'est facile de s'en prendre à une mère, pendant qu'un géant du ciment comme le groupe Lafarge a apparemment versé des centaines de milliers d'euros à l'EI pour pouvoir rester actif en Syrie", invoque son avocat, Me Alexis Deswaef. Selon lui, deux autres mères risquent d'être poursuivies pour avoir envoyé de l'argent à leurs enfants en Syrie. (Belga)

Le quotidien a consulté des documents confidentiels montrant que la mère a envoyé de l'argent à un intermédiaire en Turquie. La somme a ensuite été envoyée à un homme qui est actuellement jugé au Portugal pour avoir fomenté un attentat en Europe. Le fils djihadiste, Sammy Djedou, aurait participé à l'organisation du complot avant d'être tué. La mère belge s'est engagée depuis plusieurs années dans un combat contre le radicalisme et affirme qu'elle n'était pas au courant des projets de son fils. "C'est facile de s'en prendre à une mère, pendant qu'un géant du ciment comme le groupe Lafarge a apparemment versé des centaines de milliers d'euros à l'EI pour pouvoir rester actif en Syrie", invoque son avocat, Me Alexis Deswaef. Selon lui, deux autres mères risquent d'être poursuivies pour avoir envoyé de l'argent à leurs enfants en Syrie. (Belga)