Le parcours formait un coeur autour du centre de Bruxelles. Il se confondait avec la petite ceinture et faisait une percée par le boulevard Adolphe Max jusqu'au piétonnier. "C'est une façon de fêter la zone 20 et la zone apaisée où les modes actifs, et non pas faibles, sont prioritaires", explique Benjamin, un participant. "C'est assez péjoratif de parler d'usagers faibles alors que parler de modes actifs véhicule une image positive qui souligne qu'on produit de l'énergie soi-même". Le pentagone est devenu le 11 mai une zone résidentielle de rencontre où piétons et cyclistes sont prioritaires en ce compris sur les chaussées où ils peuvent circuler. L'objectif de cette mesure est de faciliter la distanciation sociale lors du déconfinement progressif. Elle est assortie d'une limitation de la vitesse à 20km/h, contre 30km/h jusqu'alors. Cette phase-test de trois mois pourrait être prolongée. Pour satisfaire au mieux aux règles de distanciation sociale, aucun rassemblement n'a été organisé au départ ou à l'arrivée de cette première masse critique depuis le confinement. Chacun a été appelé à rejoindre le parcours en différents endroits et dans les deux sens de circulation. Un groupe composé de plus de 80 cyclistes s'est rejoint au cours de l'événement. La porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere fait état d'une cinquantaine de cyclistes et indique qu'il n'y a pas eu d'incident. (Belga)

Le parcours formait un coeur autour du centre de Bruxelles. Il se confondait avec la petite ceinture et faisait une percée par le boulevard Adolphe Max jusqu'au piétonnier. "C'est une façon de fêter la zone 20 et la zone apaisée où les modes actifs, et non pas faibles, sont prioritaires", explique Benjamin, un participant. "C'est assez péjoratif de parler d'usagers faibles alors que parler de modes actifs véhicule une image positive qui souligne qu'on produit de l'énergie soi-même". Le pentagone est devenu le 11 mai une zone résidentielle de rencontre où piétons et cyclistes sont prioritaires en ce compris sur les chaussées où ils peuvent circuler. L'objectif de cette mesure est de faciliter la distanciation sociale lors du déconfinement progressif. Elle est assortie d'une limitation de la vitesse à 20km/h, contre 30km/h jusqu'alors. Cette phase-test de trois mois pourrait être prolongée. Pour satisfaire au mieux aux règles de distanciation sociale, aucun rassemblement n'a été organisé au départ ou à l'arrivée de cette première masse critique depuis le confinement. Chacun a été appelé à rejoindre le parcours en différents endroits et dans les deux sens de circulation. Un groupe composé de plus de 80 cyclistes s'est rejoint au cours de l'événement. La porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere fait état d'une cinquantaine de cyclistes et indique qu'il n'y a pas eu d'incident. (Belga)