Si la situation est différente en Belgique et en Europe de celle qui prévaut aux Etats-Unis, les organisateurs de l'évènement n'en sont pas moins convaincus que la science est mise sous pression. Selon l'organisatrice Charlotte Thorley, nous vivons dans une époque où les faits sont remis en cause. "Avec cet évènement, nous voulons clairement dire aux autorités européennes et belges qu'elles doivent continuer à investir dans la recherche scientifique". La marche pour la science vise également à rappeler le caractère par nature international et collaboratif de la recherche scientifique. Il s'agit aussi de rappeler combien la science est vitale pour notre avenir, notre santé et notre bien-être. Plusieurs orateurs sont attendus, samedi après-midi, place de l'Albertine tandis que divers experts du climat seront présents, comme le climatologue de l'UCL et ancien vice-président du Giec, Jean-Pascal van Ypersele. Charlotte Thorley constate un certain engouement via les réseaux sociaux et table sur "1.000 à 2.000 participants". (Belga)

Si la situation est différente en Belgique et en Europe de celle qui prévaut aux Etats-Unis, les organisateurs de l'évènement n'en sont pas moins convaincus que la science est mise sous pression. Selon l'organisatrice Charlotte Thorley, nous vivons dans une époque où les faits sont remis en cause. "Avec cet évènement, nous voulons clairement dire aux autorités européennes et belges qu'elles doivent continuer à investir dans la recherche scientifique". La marche pour la science vise également à rappeler le caractère par nature international et collaboratif de la recherche scientifique. Il s'agit aussi de rappeler combien la science est vitale pour notre avenir, notre santé et notre bien-être. Plusieurs orateurs sont attendus, samedi après-midi, place de l'Albertine tandis que divers experts du climat seront présents, comme le climatologue de l'UCL et ancien vice-président du Giec, Jean-Pascal van Ypersele. Charlotte Thorley constate un certain engouement via les réseaux sociaux et table sur "1.000 à 2.000 participants". (Belga)