Il y a 10 ans jour pour jour, le village de Loksbergen était secoué par le double assassinat de Shana Appeltans (18 ans) et son ami Kevin Paulus (22 ans). Les proches des deux jeunes étaient présents jeudi, soutenus par ceux d'Annick Van Uytsel (autre victime de Ronald Janssen) et ceux d'An et Eefje, par le père de Nathalie Geijsbregts, disparue en 1991 et David Van de Steen, un survivant d'une attaque des Tueurs du Brabant au Delhaize d'Alost. Dix roses blanches ont été déposées sur la plaque commémorative en mémoire de Kevin en Shana et un lâcher de ballon a eu lieu à l'église, où s'achevait la marche de 3,5 km. Lors d'un discours, les soeurs de Shana ont plaidé pour que les auteurs de tels faits "exécutent l'entiereté de leur peine". "Ils ne méritent pas de seconde chance." "Il est temps que les politiques accordent plus d'attention aux victimes et moins aux auteurs", ont ensuite déclaré les parents d'An Marchal. (Belga)

Il y a 10 ans jour pour jour, le village de Loksbergen était secoué par le double assassinat de Shana Appeltans (18 ans) et son ami Kevin Paulus (22 ans). Les proches des deux jeunes étaient présents jeudi, soutenus par ceux d'Annick Van Uytsel (autre victime de Ronald Janssen) et ceux d'An et Eefje, par le père de Nathalie Geijsbregts, disparue en 1991 et David Van de Steen, un survivant d'une attaque des Tueurs du Brabant au Delhaize d'Alost. Dix roses blanches ont été déposées sur la plaque commémorative en mémoire de Kevin en Shana et un lâcher de ballon a eu lieu à l'église, où s'achevait la marche de 3,5 km. Lors d'un discours, les soeurs de Shana ont plaidé pour que les auteurs de tels faits "exécutent l'entiereté de leur peine". "Ils ne méritent pas de seconde chance." "Il est temps que les politiques accordent plus d'attention aux victimes et moins aux auteurs", ont ensuite déclaré les parents d'An Marchal. (Belga)