Le député, élu sur une liste Vlaams Belang, a fait fi de l'interdiction des voyages non-essentiels vers l'étranger pour se rendre à Paris, participer samedi à une manifestation contre la possible dissolution du mouvement d'extrême droite "Génération identitaire". D'autres personnes arborant des symboles de son mouvement Schild & Vrienden s'y trouvaient aussi. Interrogée sur le sujet, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a indiqué dimanche qu'un tel voyage n'est selon elle pas "essentiel", et que l'élu est tenu, comme tout le monde, de respecter les règles en vigueur actuellement. "S'il n'est pas d'accord, il peut lancer le débat au parlement". Le même jour, le principal intéressé a indiqué dans le cadre du JT de VTM qu'il se plaçait en quarantaine "pour rassurer ceux qui s'inquiètent". (Belga)

Le député, élu sur une liste Vlaams Belang, a fait fi de l'interdiction des voyages non-essentiels vers l'étranger pour se rendre à Paris, participer samedi à une manifestation contre la possible dissolution du mouvement d'extrême droite "Génération identitaire". D'autres personnes arborant des symboles de son mouvement Schild & Vrienden s'y trouvaient aussi. Interrogée sur le sujet, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a indiqué dimanche qu'un tel voyage n'est selon elle pas "essentiel", et que l'élu est tenu, comme tout le monde, de respecter les règles en vigueur actuellement. "S'il n'est pas d'accord, il peut lancer le débat au parlement". Le même jour, le principal intéressé a indiqué dans le cadre du JT de VTM qu'il se plaçait en quarantaine "pour rassurer ceux qui s'inquiètent". (Belga)