La série de concerts est organisée par l'ambassade allemande en Belgique. La première prestation a eu lieu à 9h30 sur la place du Luxembourg, devant le Parlement européen. Pendant ces concerts de 20 minutes, Søren Gundermann jouera ses propres variations jazz de l'"Ode à la joie" de Beethoven, l'hymne européen, depuis une camionnette. L'Allemagne entend organiser l'après-corona et sa présidence de l'UE sous le signe de l'amitié et de la solidarité. Le pianiste et compositeur jouera ses "variations européennes" toute la journée en des endroits particuliers de la ville. Sa scène mobile l'emmènera à l'hôpital Saint-Pierre, la maison de repos juive Heureux Séjour, l'hôpital pour enfants Reine Fabiola, avant de conclure, à 16h20, sur la place de la Monnaie au centre de la capitale. L'Allemagne a pris les rênes du Conseil de l'Union européenne pour six mois le 1er juillet dernier. La devise de la présidence est "Ensemble pour la relance de l'Europe". (Belga)

La série de concerts est organisée par l'ambassade allemande en Belgique. La première prestation a eu lieu à 9h30 sur la place du Luxembourg, devant le Parlement européen. Pendant ces concerts de 20 minutes, Søren Gundermann jouera ses propres variations jazz de l'"Ode à la joie" de Beethoven, l'hymne européen, depuis une camionnette. L'Allemagne entend organiser l'après-corona et sa présidence de l'UE sous le signe de l'amitié et de la solidarité. Le pianiste et compositeur jouera ses "variations européennes" toute la journée en des endroits particuliers de la ville. Sa scène mobile l'emmènera à l'hôpital Saint-Pierre, la maison de repos juive Heureux Séjour, l'hôpital pour enfants Reine Fabiola, avant de conclure, à 16h20, sur la place de la Monnaie au centre de la capitale. L'Allemagne a pris les rênes du Conseil de l'Union européenne pour six mois le 1er juillet dernier. La devise de la présidence est "Ensemble pour la relance de l'Europe". (Belga)