"Toute discrimination se doit d'être dûment sanctionnée. Ce faisant, RTL plaide pour que les faits dénoncés donnent lieu à une réflexion étendue à l'ensemble du secteur médiatique et aboutissent à un plan d'actions efficace. RTL souhaite ?uvrer activement à ce qu'aucun de ses employés n'aient plus à s'inquiéter de ce que pourraient en dire les 'haters' lorsqu'ils auront à accomplir ce qui n'est rien d'autre que leur profession, qu'ils exercent du fait de leur talent et de leurs compétences", a réagi le groupe. RTL s'est entretenu dans ce but avec Unia, le CSA et l'AJP jeudi. "C'est là une situation que l'entreprise privée ne veut passer sous silence et c'est en ce sens qu'elle souhaite entreprendre tout ce qui est possible pour remédier durablement à tout type de discrimination", ajoute RTL dans un communiqué. "Au-delà de la sensibilisation du public à laquelle l'ensemble des médias se doit de veiller, il apparait en effet qu'au-delà d'une plainte contre X qui restera le plus souvent lettre morte, les moyens d'action pour préserver toute personne de propos xénophobes et haineux demeurent trop limités et ce, alors qu'ils sont censés être sévèrement punis par la loi", regrette le groupe. De son côté, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a salué la réactivité de RTL Belgium, qui a rapidement modéré ces messages haineux, et assure de son soutien au secteur dans sa représentation de la diversité. (Belga)