La direction de l'ISPPC (Intercommunale de Santé publique du Pays de Charleroi) a été informée des faits par une assistante-sociale qui en avait été le témoin, à la crèche "Les bambis", dépendant de l'ISPPC et située à Montigny-le-Tilleul. La direction générale de l'institution explique avoir voulu appliquer le principe de précaution, tout en, dit-elle, respecter aussi la présomption d'innocence de l'intéressée. Une enquête interne a été lancée dès ce mercredi. Les parents du bébé, un enfant de quelques mois, ont été reçus par la directrice générale d l'institution. Des auditions, tant des parents, que de l'infirmière et de l'assistante-sociale qui a dénoncé les faits, doivent avoir lieu auprès de la police de la zone Germinalt, avant les suites que le parquet de Charleroi leur réserverait. (Belga)

La direction de l'ISPPC (Intercommunale de Santé publique du Pays de Charleroi) a été informée des faits par une assistante-sociale qui en avait été le témoin, à la crèche "Les bambis", dépendant de l'ISPPC et située à Montigny-le-Tilleul. La direction générale de l'institution explique avoir voulu appliquer le principe de précaution, tout en, dit-elle, respecter aussi la présomption d'innocence de l'intéressée. Une enquête interne a été lancée dès ce mercredi. Les parents du bébé, un enfant de quelques mois, ont été reçus par la directrice générale d l'institution. Des auditions, tant des parents, que de l'infirmière et de l'assistante-sociale qui a dénoncé les faits, doivent avoir lieu auprès de la police de la zone Germinalt, avant les suites que le parquet de Charleroi leur réserverait. (Belga)