100 millions d'aides dégagés

Les 100 millions d'euros doivent faire en sorte que les entreprises et indépendants puissent faire garantir un crédit pont par la Participatiemaatschappij Vlaanderen, également pour des dettes existantes. Un millier d'emprunts de 100.000 euros vont être rendus possibles, sous les règles des garanties publiques régionales.

La prime prévue pour les commerces obligés de fermer temporairement, comme celle qui entre en jeu en cas de travaux publics, est quant à elle revue à la hausse. Elle devra donner un coup de pouce aux restaurants et cafés qui seront fermés plusieurs semaines, et aux magasins qui ne pourront ouvrir le week-end. Les premiers toucheront 4.000 euros de prime, les seconds 2.000. Si les mesures sont prolongées au-delà de 21 jours, un dédommagement de 160 euros par jour s'y ajoutera.

Par ailleurs, la Région flamade va être plus souple pour les entreprises qui auraient du mal, à cause de la crise du coronavirus, à respecter les délais liés aux subsides de l'agence flamande pour l'innovation et l'entrepreneuriat (Agentschap Innoveren en Ondernemen), selon les explications vendredi de la vice-ministre-présidente Hilde Crevits (CD&V).

Le gouvernement flamand promet de continuer de travailler sur d'autres mesures et a également écrit à la Commission européenne, contrôleuse des aides d'Etat, pour lui notifier les mesures.

La Wallonie ne s'est pas encore exprimée sur la question. Le Gouvernement fédéral, quant à lui, a indiquer plusieurs mesures de soutien.

100 millions d'aides dégagésLes 100 millions d'euros doivent faire en sorte que les entreprises et indépendants puissent faire garantir un crédit pont par la Participatiemaatschappij Vlaanderen, également pour des dettes existantes. Un millier d'emprunts de 100.000 euros vont être rendus possibles, sous les règles des garanties publiques régionales. La prime prévue pour les commerces obligés de fermer temporairement, comme celle qui entre en jeu en cas de travaux publics, est quant à elle revue à la hausse. Elle devra donner un coup de pouce aux restaurants et cafés qui seront fermés plusieurs semaines, et aux magasins qui ne pourront ouvrir le week-end. Les premiers toucheront 4.000 euros de prime, les seconds 2.000. Si les mesures sont prolongées au-delà de 21 jours, un dédommagement de 160 euros par jour s'y ajoutera. Par ailleurs, la Région flamade va être plus souple pour les entreprises qui auraient du mal, à cause de la crise du coronavirus, à respecter les délais liés aux subsides de l'agence flamande pour l'innovation et l'entrepreneuriat (Agentschap Innoveren en Ondernemen), selon les explications vendredi de la vice-ministre-présidente Hilde Crevits (CD&V). Le gouvernement flamand promet de continuer de travailler sur d'autres mesures et a également écrit à la Commission européenne, contrôleuse des aides d'Etat, pour lui notifier les mesures. La Wallonie ne s'est pas encore exprimée sur la question. Le Gouvernement fédéral, quant à lui, a indiquer plusieurs mesures de soutien.