"La police cherche à recruter chaque année quelque 3.000 personnes, aussi bien pour des fonctions civiles qu'opérationnelles", a expliqué la Police Fédérale. "Les candidats sont testés sur leurs connaissances générales et leur personnalité, avec en plus, pour les candidats opérationnels, l'épreuve sportive. De plus, chaque personne rejoignant les rangs de la police fait l'objet d'un screening. Tous ces tests sont évidemment nécessaires, mais pouvaient jusqu'à présent s'étaler sur une période assez longue. Certains candidats abandonnaient ou trouvaient un autre emploi en cours de route". Désormais, cette procédure de recrutement sera de maximum 18 semaines, pour éviter les abandons et permettre au candidat de débuter sa formation au sein de la police plus rapidement. L'une des grandes nouveautés est que les candidats peuvent sélectionner eux-mêmes le moment du prochain test, et que certains tests peuvent être effectués à domicile sur ordinateur. "Je suis très fière aujourd'hui de pouvoir lancer cette campagne", a déclaré samedi la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, à Etterbeek. "La Police Intégrée est l'un des principaux employeurs du pays. Nous devons tout faire pour attirer suffisamment de candidats aptes. Nous avons donc besoin de mener des campagnes dans les médias, sur les réseaux sociaux, ou d'organiser des journées d'information comme celle-ci. Tout commence par la motivation, le reste, on s'en occupe ensemble", a-t-elle dit. (Belga)

"La police cherche à recruter chaque année quelque 3.000 personnes, aussi bien pour des fonctions civiles qu'opérationnelles", a expliqué la Police Fédérale. "Les candidats sont testés sur leurs connaissances générales et leur personnalité, avec en plus, pour les candidats opérationnels, l'épreuve sportive. De plus, chaque personne rejoignant les rangs de la police fait l'objet d'un screening. Tous ces tests sont évidemment nécessaires, mais pouvaient jusqu'à présent s'étaler sur une période assez longue. Certains candidats abandonnaient ou trouvaient un autre emploi en cours de route". Désormais, cette procédure de recrutement sera de maximum 18 semaines, pour éviter les abandons et permettre au candidat de débuter sa formation au sein de la police plus rapidement. L'une des grandes nouveautés est que les candidats peuvent sélectionner eux-mêmes le moment du prochain test, et que certains tests peuvent être effectués à domicile sur ordinateur. "Je suis très fière aujourd'hui de pouvoir lancer cette campagne", a déclaré samedi la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, à Etterbeek. "La Police Intégrée est l'un des principaux employeurs du pays. Nous devons tout faire pour attirer suffisamment de candidats aptes. Nous avons donc besoin de mener des campagnes dans les médias, sur les réseaux sociaux, ou d'organiser des journées d'information comme celle-ci. Tout commence par la motivation, le reste, on s'en occupe ensemble", a-t-elle dit. (Belga)