Dès lors, une gestion coordonnée avec d'autres pays dans le nord-est de la Syrie, éventuellement avec un appui aérien belge, n'est pas à exclure, selon le chef de la diplomatie belge. "Une stabilisation dans le nord-est de la Syrie permettrait de stabiliser aussi la détention dans les camps (des djihadistes étrangers (les "Foreign Terrorist Fighters", FTF) et aller éventuellement vers une juridiction internationale, avec des poursuites dans la région", a affirmé M. Reynders. (Belga)

Dès lors, une gestion coordonnée avec d'autres pays dans le nord-est de la Syrie, éventuellement avec un appui aérien belge, n'est pas à exclure, selon le chef de la diplomatie belge. "Une stabilisation dans le nord-est de la Syrie permettrait de stabiliser aussi la détention dans les camps (des djihadistes étrangers (les "Foreign Terrorist Fighters", FTF) et aller éventuellement vers une juridiction internationale, avec des poursuites dans la région", a affirmé M. Reynders. (Belga)