La fuite s'est produite à 150 mètres d'une plateforme de forage. Pemex a alors procédé à la fermeture des valves d'alimentation pour éteindre l'incendie. Personne n'a été blessé, ni dû être évacué et le travail a pu reprendre, précise l'entreprise mexicaine, qui ajoute qu'elle procédera à une analyse des causes de l'incident. Aucune fuite de pétrole n'a été constatée, a écrit sur Twitter Angel Carrizales, le chef de l'Agence mexicaine de la sécurité industrielle et de protection de l'environnement dans le secteur des hydrocarbures (Asea). Pemex, qui extrait 1,7 million de barils par jour, est l'une des sociétés énergétiques les plus endettées au monde. Son manque d'investissements dans les technologies modernes cause une baisse constante de la production de pétrole au Mexique depuis plusieurs années. Son ancien dirigeant, Emilio Lozoya, est poursuivi pour corruption. Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador entend renflouer l'entreprise pour favoriser l'autosuffisance énergétique du pays. (Belga)

La fuite s'est produite à 150 mètres d'une plateforme de forage. Pemex a alors procédé à la fermeture des valves d'alimentation pour éteindre l'incendie. Personne n'a été blessé, ni dû être évacué et le travail a pu reprendre, précise l'entreprise mexicaine, qui ajoute qu'elle procédera à une analyse des causes de l'incident. Aucune fuite de pétrole n'a été constatée, a écrit sur Twitter Angel Carrizales, le chef de l'Agence mexicaine de la sécurité industrielle et de protection de l'environnement dans le secteur des hydrocarbures (Asea). Pemex, qui extrait 1,7 million de barils par jour, est l'une des sociétés énergétiques les plus endettées au monde. Son manque d'investissements dans les technologies modernes cause une baisse constante de la production de pétrole au Mexique depuis plusieurs années. Son ancien dirigeant, Emilio Lozoya, est poursuivi pour corruption. Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador entend renflouer l'entreprise pour favoriser l'autosuffisance énergétique du pays. (Belga)