La fermeture du pipeline limite le volume de kérosène disponible pour les avions décollant de l'aéroport d'Auckland, à 30% de la capacité habituelle, selon un communiqué d'Air New Zealand. Environ 2.000 clients de cette compagnie aérienne ont été affectés lundi par des annulations de vol. Selon Refining NZ, il faudra entre 10 et 14 jours pour réparer le pipeline. En-dehors des vols annulés, des long courriers vers et depuis l'Asie et l'Amérique du Nord sont aussi forcés d'effectuer des arrêts supplémentaires pour remplir les réservoirs. (Belga)

La fermeture du pipeline limite le volume de kérosène disponible pour les avions décollant de l'aéroport d'Auckland, à 30% de la capacité habituelle, selon un communiqué d'Air New Zealand. Environ 2.000 clients de cette compagnie aérienne ont été affectés lundi par des annulations de vol. Selon Refining NZ, il faudra entre 10 et 14 jours pour réparer le pipeline. En-dehors des vols annulés, des long courriers vers et depuis l'Asie et l'Amérique du Nord sont aussi forcés d'effectuer des arrêts supplémentaires pour remplir les réservoirs. (Belga)