Les suspects, dont le plus âgé a 13 ans, ont pu être interpellés dans l'enceinte de la gare de Tournai grâce à l'alerte donnée en temps réel par l'une des victimes. Formellement identifiés dans le cadre d'une enquête ouverte pour attentat(s) à la pudeur avec violence, tous ont cependant été rapidement relaxés, précise la Dernière Heure. Deux victimes supplémentaires - des mineures qui seraient âgées de 16 ans - se sont manifestées mercredi et ont déposé plainte. "Ce ne seraient pas toujours les mêmes auteurs dans le trio qui ont commis tous ces attentats à la pudeur. Nous allons les reconvoquer pour les entendre sur les nouveaux faits qui ont été portés à notre connaissance", a précisé le substitut du procureur du roi de Tournai, Frédéric Bariseau. (Belga)

Les suspects, dont le plus âgé a 13 ans, ont pu être interpellés dans l'enceinte de la gare de Tournai grâce à l'alerte donnée en temps réel par l'une des victimes. Formellement identifiés dans le cadre d'une enquête ouverte pour attentat(s) à la pudeur avec violence, tous ont cependant été rapidement relaxés, précise la Dernière Heure. Deux victimes supplémentaires - des mineures qui seraient âgées de 16 ans - se sont manifestées mercredi et ont déposé plainte. "Ce ne seraient pas toujours les mêmes auteurs dans le trio qui ont commis tous ces attentats à la pudeur. Nous allons les reconvoquer pour les entendre sur les nouveaux faits qui ont été portés à notre connaissance", a précisé le substitut du procureur du roi de Tournai, Frédéric Bariseau. (Belga)