Selon Mme Cloet, le morcellement de la gestion des soins de santé n'est plus tenable. Elle plaide pour que les compétences soit ramenées à un seul niveau, et suggère de ce fait l'échelon régional. "C'est ce niveau qui a été décidé pour les allocations familiales, ce qui a fonctionné. Faisons de même pour le secteur des soins de santé." Le financement devrait toutefois demeurer principalement fédéral, selon Mme Cloet, pour ne pas mettre à mal la solidarité en Belgique. Si la Santé revient principalement aux Régions, seuls trois ministres seraient alors en charge, un flamand, un wallon et un bruxellois. Chacun pourrait alors mener une gestion cohérente dans sa région, sans nécessairement tenir compte de ce qui est mené dans les autres, est d'avis Mme Cloet. "Tout serait plus fluide en étant pris en charge d'une seule main. Et cela coûterait aussi moins cher, argent que nous pourrions alors utiliser ailleurs", pointe-t-elle. (Belga)

Selon Mme Cloet, le morcellement de la gestion des soins de santé n'est plus tenable. Elle plaide pour que les compétences soit ramenées à un seul niveau, et suggère de ce fait l'échelon régional. "C'est ce niveau qui a été décidé pour les allocations familiales, ce qui a fonctionné. Faisons de même pour le secteur des soins de santé." Le financement devrait toutefois demeurer principalement fédéral, selon Mme Cloet, pour ne pas mettre à mal la solidarité en Belgique. Si la Santé revient principalement aux Régions, seuls trois ministres seraient alors en charge, un flamand, un wallon et un bruxellois. Chacun pourrait alors mener une gestion cohérente dans sa région, sans nécessairement tenir compte de ce qui est mené dans les autres, est d'avis Mme Cloet. "Tout serait plus fluide en étant pris en charge d'une seule main. Et cela coûterait aussi moins cher, argent que nous pourrions alors utiliser ailleurs", pointe-t-elle. (Belga)