Air Cargo Global était ainsi une des "victimes" de la tolérance zéro instaurée par le gouvernement bruxellois pour le dépassement des normes de bruit en début d'année. L'entreprise faisait voler depuis Zaventem deux Boeing 747, avion lourd largement utilisé dans le secteur cargo. Elle avait alors décidé de "déménager" ses activités, en mai, de Zaventem vers Schiphol, même s'il n'est pas exclu que d'autres raisons aient joué un rôle dans cette décision. La saturation de l'aéroport néerlandais a toutefois forcé Air Cargo Global à revenir désormais à ses anciennes bases, bruxelloises. Schiphol doit en effet respecter un plafond de 500.000 vols par an, jusqu'à 2020, des suites d'un accord entre comités d'action, autorités et gestionnaires de l'aéroport. (Belga)

Air Cargo Global était ainsi une des "victimes" de la tolérance zéro instaurée par le gouvernement bruxellois pour le dépassement des normes de bruit en début d'année. L'entreprise faisait voler depuis Zaventem deux Boeing 747, avion lourd largement utilisé dans le secteur cargo. Elle avait alors décidé de "déménager" ses activités, en mai, de Zaventem vers Schiphol, même s'il n'est pas exclu que d'autres raisons aient joué un rôle dans cette décision. La saturation de l'aéroport néerlandais a toutefois forcé Air Cargo Global à revenir désormais à ses anciennes bases, bruxelloises. Schiphol doit en effet respecter un plafond de 500.000 vols par an, jusqu'à 2020, des suites d'un accord entre comités d'action, autorités et gestionnaires de l'aéroport. (Belga)