Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé en septembre une offensive contre l'ultime réduit de l'EI dans la province orientale de Deir Ezzor, à la frontière avec l'Irak, avec le soutien des frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Malgré de nombreuses contre-attaques de l'EI, les combattants kurdes et arabes ont déjà conquis l'écrasante majorité du bastion. "Les Forces démocratiques syriennes ont pris le contrôle du village de Baghouz", a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La moitié de cette petite localité était déjà tombée la veille aux mains des combattants kurdes et arabes, selon cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie. L'EI ne tient plus que deux hameaux dans le secteur et quelques terrains agricoles, selon l'OSDH. Baghouz était "le dernier village" tenu par les djihadistes, d'après la même source. "Les opérations de ratissage se poursuivent à Baghouz pour retrouver des éléments de l'EI qui se seraient cachés", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Les FDS devraient maintenant avancer vers les terres agricoles près de Baghouz", a-t-il souligné. Depuis septembre, les combats ont tué plus d'un millier de djihadistes, contre plus de 600 combattants des FDS, selon l'OSDH. Au moins 380 civils ont péri dans les violences, dont 140 enfants, d'après la même source. (Belga)

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé en septembre une offensive contre l'ultime réduit de l'EI dans la province orientale de Deir Ezzor, à la frontière avec l'Irak, avec le soutien des frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Malgré de nombreuses contre-attaques de l'EI, les combattants kurdes et arabes ont déjà conquis l'écrasante majorité du bastion. "Les Forces démocratiques syriennes ont pris le contrôle du village de Baghouz", a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La moitié de cette petite localité était déjà tombée la veille aux mains des combattants kurdes et arabes, selon cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie. L'EI ne tient plus que deux hameaux dans le secteur et quelques terrains agricoles, selon l'OSDH. Baghouz était "le dernier village" tenu par les djihadistes, d'après la même source. "Les opérations de ratissage se poursuivent à Baghouz pour retrouver des éléments de l'EI qui se seraient cachés", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Les FDS devraient maintenant avancer vers les terres agricoles près de Baghouz", a-t-il souligné. Depuis septembre, les combats ont tué plus d'un millier de djihadistes, contre plus de 600 combattants des FDS, selon l'OSDH. Au moins 380 civils ont péri dans les violences, dont 140 enfants, d'après la même source. (Belga)