Les deux incidents sont actuellement examinés par le parquet de Flandre orientale. Une première affaire remonte à fin octobre lorsqu'une femme aurait bu à son insu une substance suspecte avant d'être violée dans un parc. La police a été confrontée à un nouveau cas probable d'abus sexuel dans le quartier animé de la Overpoort. Les gérants des établissements situés dans ce quartier soutiennent le contenu de la lettre ouverte. Ils veulent collaborer contre ce qu'ils décrivent comme une "culture du viol", qui tend à normaliser des comportements déviants. Ils demandent à ce que les patrons de cafés soient plus rapidement alertés quand des incidents se produisent, afin d'intervenir et d'offrir leur soutien. (Belga)

Les deux incidents sont actuellement examinés par le parquet de Flandre orientale. Une première affaire remonte à fin octobre lorsqu'une femme aurait bu à son insu une substance suspecte avant d'être violée dans un parc. La police a été confrontée à un nouveau cas probable d'abus sexuel dans le quartier animé de la Overpoort. Les gérants des établissements situés dans ce quartier soutiennent le contenu de la lettre ouverte. Ils veulent collaborer contre ce qu'ils décrivent comme une "culture du viol", qui tend à normaliser des comportements déviants. Ils demandent à ce que les patrons de cafés soient plus rapidement alertés quand des incidents se produisent, afin d'intervenir et d'offrir leur soutien. (Belga)