Intitulée "Nous pouvons le faire" ("We can do this"), la campagne est diffusée en anglais et en espagnol sur les chaînes généralistes. Le ministère de la Santé a également déboursé plusieurs millions de dollars pour la diffuser dans les médias des minorités afro-américaine, hispanique, asiatique et amérindienne, les communautés les plus à risque face au virus. Quatre spots dont un en espagnol, appellent ainsi la population à "se protéger avec des vaccins dans lesquels nous pouvons avoir confiance" et qui "offrent une excellente protection pour tous". La campagne doit durer jusqu'à la fin avril, a précisé le ministère dans un communiqué. Après des débuts poussifs, la campagne de vaccination aux Etats-Unis s'est accélérée depuis la fin janvier et le président Joe Biden a promis que 90% des adultes américains seraient éligibles à un vaccin d'ici le 19 avril. Après avoir atteint en 58 jours de présidence la cible des 100 millions de doses administrées, Joe Biden a annoncé l'objectif de 200 millions d'injections au centième jour de son entrée en fonction. L'objectif du président démocrate est que les Américains puissent se rassembler "en petits groupes" pour célébrer la fête nationale du 4 juillet. Mais malgré des progrès dans la vaccination de masse, le pays connaît une résurgence des cas positifs au coronavirus alors que la pandémie fait 900 morts en moyenne par jour aux Etats-Unis, selon les autorités sanitaires. (Belga)

Intitulée "Nous pouvons le faire" ("We can do this"), la campagne est diffusée en anglais et en espagnol sur les chaînes généralistes. Le ministère de la Santé a également déboursé plusieurs millions de dollars pour la diffuser dans les médias des minorités afro-américaine, hispanique, asiatique et amérindienne, les communautés les plus à risque face au virus. Quatre spots dont un en espagnol, appellent ainsi la population à "se protéger avec des vaccins dans lesquels nous pouvons avoir confiance" et qui "offrent une excellente protection pour tous". La campagne doit durer jusqu'à la fin avril, a précisé le ministère dans un communiqué. Après des débuts poussifs, la campagne de vaccination aux Etats-Unis s'est accélérée depuis la fin janvier et le président Joe Biden a promis que 90% des adultes américains seraient éligibles à un vaccin d'ici le 19 avril. Après avoir atteint en 58 jours de présidence la cible des 100 millions de doses administrées, Joe Biden a annoncé l'objectif de 200 millions d'injections au centième jour de son entrée en fonction. L'objectif du président démocrate est que les Américains puissent se rassembler "en petits groupes" pour célébrer la fête nationale du 4 juillet. Mais malgré des progrès dans la vaccination de masse, le pays connaît une résurgence des cas positifs au coronavirus alors que la pandémie fait 900 morts en moyenne par jour aux Etats-Unis, selon les autorités sanitaires. (Belga)