Les manifestants souhaitaient ainsi rappeler la pollution liée à ces avions qui volent durant 9 minutes seulement pour effectuer les 38 km qui séparent Maastricht de Liège, consommant 1,5 tonne de fuel. Si l'action mise sur pied en moins de 48 heures était annoncée, seuls 6 militants étaient présents devant l'aéroport dimanche vers 18h45. La police également sur les lieux, a laissé l'action symbolique suivre son cours. Vers 19h12, les organisateurs débarrassaient les crasses déposées là quelques minutes plus tôt. "Cette action est mise en place pour sensibiliser à la problématique du fret aérien. Ce vol de 9 minutes, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. L'arrivée d'Alibaba, la volonté de l'aéroport de Liège de devenir le premier aéroport de fret européen, le bétonnage des zones agricoles,¿ C'est toutes ces choses qui nous poussent à agir. Il faut que les politiques prennent conscience du problème", a expliqué Raphaël Pilette, membre du mouvement Demain. (Belga)