Après de longues semaines pluvieuses, venteuses et fraîches, le soleil semble vouloir se rappeler au bon souvenir de la Belgique. Il n'en faut pas plus pour attirer la population vers la mer et les bourgmestres des stations balnéaires s'attendent donc à un week-end bien rempli, sans grande surprise. "Le temps sera bien meilleur que ces dernières semaines mais nous n'atteindrons pas au littoral de réelles températures estivales. En plus, nous sommes en période d'examens, ce qui se traduit par une foule moins dense", a avancé le bourgmestre de Knokke-Heist, Piet De Groote. Ostende et Blankenberge, deux destinations prisées pour les excursions d'une journée, ne s'attendent pas non plus à une ruée. "Nous sommes prêts, comme chaque week-end, nous ne voyons pas de surcharge arriver", a déclaré le bourgmestre ostendais Bart Tommelein. Blankenberge mise sur le contrôle des foules, grâce aux étudiants jobistes et à la police. "À en juger par le taux d'occupation des hôtels, il y aura du monde mais il y a encore de la place. Nous n'attendons pas d'arrivées massives mais nous tenons ça à l'?il", a ajouté la bourgmestre de Blankenberge Daphné Dumery. L'office du tourisme provincial Westtoer recommande de bien s'informer avant le départ sur les mesures sanitaires spécifiques aux communes côtières. Il est également conseillé de consulter le baromètre de fréquentation sur le site lelittoral.be. (Belga)

Après de longues semaines pluvieuses, venteuses et fraîches, le soleil semble vouloir se rappeler au bon souvenir de la Belgique. Il n'en faut pas plus pour attirer la population vers la mer et les bourgmestres des stations balnéaires s'attendent donc à un week-end bien rempli, sans grande surprise. "Le temps sera bien meilleur que ces dernières semaines mais nous n'atteindrons pas au littoral de réelles températures estivales. En plus, nous sommes en période d'examens, ce qui se traduit par une foule moins dense", a avancé le bourgmestre de Knokke-Heist, Piet De Groote. Ostende et Blankenberge, deux destinations prisées pour les excursions d'une journée, ne s'attendent pas non plus à une ruée. "Nous sommes prêts, comme chaque week-end, nous ne voyons pas de surcharge arriver", a déclaré le bourgmestre ostendais Bart Tommelein. Blankenberge mise sur le contrôle des foules, grâce aux étudiants jobistes et à la police. "À en juger par le taux d'occupation des hôtels, il y aura du monde mais il y a encore de la place. Nous n'attendons pas d'arrivées massives mais nous tenons ça à l'?il", a ajouté la bourgmestre de Blankenberge Daphné Dumery. L'office du tourisme provincial Westtoer recommande de bien s'informer avant le départ sur les mesures sanitaires spécifiques aux communes côtières. Il est également conseillé de consulter le baromètre de fréquentation sur le site lelittoral.be. (Belga)