"Ces émissions traduisent une activité significative au sein du volcan", explique la vulcanologue Evgenia Ilyinskaya de l'université de Leeds. Pour libérer cette quantité de gaz, il faut fabriquer du magma. Le Katla se situe au sud du pays, à 20 km à l'est de l'Eyjafjallajökull, volcan célèbre pour son éruption en 2010, laquelle avait paralysé le trafic aérien sur l'Océan atlantique nord. Le volcan Katla a connu sa dernière éruption en 1918. Une telle éruption se produit généralement tous les 40 à 80 ans. "Le Katla est en retard", ajoute Sara Barsotti de l'agence météorologique islandaise. "Nous savons qu'il va connaître une éruption mais on ne sait pas quand." Si le phénomène se produit, les cendres pourraient être projetées jusqu'à 30 km dans l'atmosphère. Le Katla n'est pas le seul volcan d'Islande à surveiller, le Hekla et l'Öræfajökull peuvent également entrer en éruption à tout moment. (Belga)

"Ces émissions traduisent une activité significative au sein du volcan", explique la vulcanologue Evgenia Ilyinskaya de l'université de Leeds. Pour libérer cette quantité de gaz, il faut fabriquer du magma. Le Katla se situe au sud du pays, à 20 km à l'est de l'Eyjafjallajökull, volcan célèbre pour son éruption en 2010, laquelle avait paralysé le trafic aérien sur l'Océan atlantique nord. Le volcan Katla a connu sa dernière éruption en 1918. Une telle éruption se produit généralement tous les 40 à 80 ans. "Le Katla est en retard", ajoute Sara Barsotti de l'agence météorologique islandaise. "Nous savons qu'il va connaître une éruption mais on ne sait pas quand." Si le phénomène se produit, les cendres pourraient être projetées jusqu'à 30 km dans l'atmosphère. Le Katla n'est pas le seul volcan d'Islande à surveiller, le Hekla et l'Öræfajökull peuvent également entrer en éruption à tout moment. (Belga)