L'Amstellodamoise de 27 ans, plusieurs fois championne nationale du 100 et du 400 mètres, avait été arrêtée le 18 juin dernier à la frontière allemande avec plus de 50 kg de drogues dures dans sa voiture et environ 12.000 euros en cash. Les douaniers ont ainsi retrouvé dans le coffre plus de 13 kilos de crystal meth et 43,3 kilos d'ecstasy, d'une valeur marchande estimée à 2 millions d'euros. Dans une déclaration que son avocat a remise au tribunal lundi, l'athlète a déclaré qu'elle pensait détenir des produits dopants, et non de la drogue, et qu'elle voulait les utiliser car ses préparatifs pour les championnats du monde à Doha ne se passaient pas bien. Pour financer ce dopage pour son propre usage, elle a dû apporter une grande quantité de produit en Allemagne, écrit Bild. Elle n'imaginait absolument pas qu'elle transportait en réalité de la drogue dans son véhicule. Pour le ministère public, Madiea G. avait l'intention de vendre la drogue et risquait pour cela jusqu'à 15 ans de prison. En fin de compte, elle a été condamnée à 8 ans et demi. (Belga)