Le train s'est arrêté en raison d'une perte de pression dans la conduite de frein automatique. Après avoir essayé en vain de régler le problème depuis son poste, le conducteur est descendu du train, qu'il a laissé au "point mort" mais sans activer le "frein à main", pour l'inspecter.

Il a alors constaté qu'une valve du système de freinage était ouverte et l'a refermée, ce qui a fait remonter la pression dans la conduite, entraînant le desserrage du frein et la mise en mouvement du train. A Tirlemont, un autre conducteur a réussi à sauter dans le train et à l'arrêter.

L'ensemble du matériel roulant de la SNCB devrait être équipé, d'ici 2023, du système ETCS, qui comprend des sécurités qui auraient permis d'éviter un tel incident.

Le train s'est arrêté en raison d'une perte de pression dans la conduite de frein automatique. Après avoir essayé en vain de régler le problème depuis son poste, le conducteur est descendu du train, qu'il a laissé au "point mort" mais sans activer le "frein à main", pour l'inspecter. Il a alors constaté qu'une valve du système de freinage était ouverte et l'a refermée, ce qui a fait remonter la pression dans la conduite, entraînant le desserrage du frein et la mise en mouvement du train. A Tirlemont, un autre conducteur a réussi à sauter dans le train et à l'arrêter. L'ensemble du matériel roulant de la SNCB devrait être équipé, d'ici 2023, du système ETCS, qui comprend des sécurités qui auraient permis d'éviter un tel incident.