Un message a été envoyé par courriel et sur le réseau social Snapchat au service d'assistance de l'université par un prétendu étudiant en médecine. Celui-ci évoquait notamment une attaque par un homme armé. La police s'est rendue sur place et a dû prendre des mesures de sécurité, interdisant notamment aux étudiants de sortir des bâtiments de l'université. Vers 16h30, tous les occupants des campus ont pu rentrer chez eux. Entre temps, les enquêteurs ont tenté d'identifier l'auteur des menaces et, vers 19h, un jeune homme a été interpellé. Les cours reprendront mardi comme prévu, a fait savoir de son côté l'UAntwerpen. (Belga)

Un message a été envoyé par courriel et sur le réseau social Snapchat au service d'assistance de l'université par un prétendu étudiant en médecine. Celui-ci évoquait notamment une attaque par un homme armé. La police s'est rendue sur place et a dû prendre des mesures de sécurité, interdisant notamment aux étudiants de sortir des bâtiments de l'université. Vers 16h30, tous les occupants des campus ont pu rentrer chez eux. Entre temps, les enquêteurs ont tenté d'identifier l'auteur des menaces et, vers 19h, un jeune homme a été interpellé. Les cours reprendront mardi comme prévu, a fait savoir de son côté l'UAntwerpen. (Belga)