Des concertations sont toujours en cours afin de pouvoir augmenter le nombre de vaccins disponibles, ajoutent-ils dans un communiqué commun. Concernant le phasage, de mi-septembre à mi-novembre, les vaccins seront délivrés uniquement aux groupes cibles définis par le Conseil supérieur de la Santé (CSS), à savoir les personnes à risque de complications, les personnes vivant sous le même toit que ces dernières, le personnel du secteur de la santé et les personnes de plus de cinquante ans. Ce n'est qu'à partir de la mi-novembre, et en fonction de la disponibilité des vaccins après la vaccination prioritaire des groupes cibles précédents, que la vaccination pourra être élargie au reste de la population. Il est "crucial de pouvoir vacciner le plus largement possible les personnes à risque afin d'éviter de surcharger le système de soins de santé, étant donné le risque possible que la saison grippale coïncide avec un pic de Covid-19", soulignent les neuf ministres. La vaccination du personnel du secteur de la santé est "primordiale" pour protéger indirectement les patients et pour assurer la disponibilité de ce personnel en cas de nouvelle vague du Covid-19. Quant à la vaccination des personnes âgées de 50 à 64 ans, elle permettra de diminuer la charge de travail pour la médecine de première ligne, font-ils valoir. La Belgique disposera de 2,9 millions de vaccins contre la grippe saisonnière, une quantité supérieure par rapport aux années précédentes. "Cette quantité sera suffisante pour couvrir la vaccination des groupes à risque identifiés par le CSS, si le taux de vaccination est comparable à la saison précédente", indiquent-ils. Trois vaccins "quadrivalents" (plus protecteurs que le vaccin trivalent car contenant quatre souches du virus de la grippe, NDLR) seront disponibles: Alpharix-Tetra®, Influvac Tetra® et Vaxigrip Tetra®. L'approche phasée concerne aussi bien les vaccinations par la médecine du travail que par le médecin traitant. Les médecins et les pharmaciens sont informés de l'importance de cette approche. Les ministres formant la Conférence interministérielle Santé publique sont Maggie De Block (Fédéral), Wouter Beke (gouvernement flamand), Christie Morreale (gouvernement wallon), Valérie Glatigny (gouvernement de la Communauté française), Bénédicte Linard (gouvernement de la Communauté française), Alain Maron (Commission communautaire commune et Commission communautaire française), Elke Van den Brandt (Commission communautaire commune et Commission communautaire flamande), Antonios Antoniadis (gouvernement de la Communauté germanophone), assistés de Philippe De Backer, responsable de la Taskforce Testing & Shortages. (Belga)

Des concertations sont toujours en cours afin de pouvoir augmenter le nombre de vaccins disponibles, ajoutent-ils dans un communiqué commun. Concernant le phasage, de mi-septembre à mi-novembre, les vaccins seront délivrés uniquement aux groupes cibles définis par le Conseil supérieur de la Santé (CSS), à savoir les personnes à risque de complications, les personnes vivant sous le même toit que ces dernières, le personnel du secteur de la santé et les personnes de plus de cinquante ans. Ce n'est qu'à partir de la mi-novembre, et en fonction de la disponibilité des vaccins après la vaccination prioritaire des groupes cibles précédents, que la vaccination pourra être élargie au reste de la population. Il est "crucial de pouvoir vacciner le plus largement possible les personnes à risque afin d'éviter de surcharger le système de soins de santé, étant donné le risque possible que la saison grippale coïncide avec un pic de Covid-19", soulignent les neuf ministres. La vaccination du personnel du secteur de la santé est "primordiale" pour protéger indirectement les patients et pour assurer la disponibilité de ce personnel en cas de nouvelle vague du Covid-19. Quant à la vaccination des personnes âgées de 50 à 64 ans, elle permettra de diminuer la charge de travail pour la médecine de première ligne, font-ils valoir. La Belgique disposera de 2,9 millions de vaccins contre la grippe saisonnière, une quantité supérieure par rapport aux années précédentes. "Cette quantité sera suffisante pour couvrir la vaccination des groupes à risque identifiés par le CSS, si le taux de vaccination est comparable à la saison précédente", indiquent-ils. Trois vaccins "quadrivalents" (plus protecteurs que le vaccin trivalent car contenant quatre souches du virus de la grippe, NDLR) seront disponibles: Alpharix-Tetra®, Influvac Tetra® et Vaxigrip Tetra®. L'approche phasée concerne aussi bien les vaccinations par la médecine du travail que par le médecin traitant. Les médecins et les pharmaciens sont informés de l'importance de cette approche. Les ministres formant la Conférence interministérielle Santé publique sont Maggie De Block (Fédéral), Wouter Beke (gouvernement flamand), Christie Morreale (gouvernement wallon), Valérie Glatigny (gouvernement de la Communauté française), Bénédicte Linard (gouvernement de la Communauté française), Alain Maron (Commission communautaire commune et Commission communautaire française), Elke Van den Brandt (Commission communautaire commune et Commission communautaire flamande), Antonios Antoniadis (gouvernement de la Communauté germanophone), assistés de Philippe De Backer, responsable de la Taskforce Testing & Shortages. (Belga)