En début de mois, la Commission avait annoncé qu'un sommet virtuel aurait effectivement lieu entre les présidents des institutions européennes et les dirigeants chinois, pour préparer le futur sommet extraordinaire UE-Chine. Ce dernier était initialement prévu en septembre mais a été reporté à une date encore inconnue, officiellement pour cause de pandémie de Covid-19. Le sommet extraordinaire devait se tenir le 14 septembre à Leipzig en Allemagne, pays qui occupera alors la présidence tournante de l'UE. L'UE et la Chine avaient déjà dû reporter mi-mars un projet de sommet prévu à Pékin fin mars à cause de l'épidémie de coronavirus. Ces deux sommets avaient pour objectif de développer un nouveau partenariat stratégique en 2020 et notamment promouvoir encore davantage le libre-échange entre les deux régions. (Belga)

En début de mois, la Commission avait annoncé qu'un sommet virtuel aurait effectivement lieu entre les présidents des institutions européennes et les dirigeants chinois, pour préparer le futur sommet extraordinaire UE-Chine. Ce dernier était initialement prévu en septembre mais a été reporté à une date encore inconnue, officiellement pour cause de pandémie de Covid-19. Le sommet extraordinaire devait se tenir le 14 septembre à Leipzig en Allemagne, pays qui occupera alors la présidence tournante de l'UE. L'UE et la Chine avaient déjà dû reporter mi-mars un projet de sommet prévu à Pékin fin mars à cause de l'épidémie de coronavirus. Ces deux sommets avaient pour objectif de développer un nouveau partenariat stratégique en 2020 et notamment promouvoir encore davantage le libre-échange entre les deux régions. (Belga)