"Depuis plusieurs années déjà, les artistes plaident pour une Union européenne axée sur la culture. Quand les mots ne suffisent plus, il faut passer à l'action. Non pas un sommet eurocentrique, mais un Art Summit qui considère la mer Méditerranée comme un lieu d'échanges culturels et non comme un poste-frontière", positionnent d'emblée les maisons culturelles. Un symposium intitulé "Race, Power & Culture" ouvre le bal de mercredi à vendredi à Bozar, afin de jeter un regard critique sur les institutions culturelles belges. L'exposition "Multiple Transmissions" au Wiels (25 mai-18 août), la performance "Mirage, Déplacement" à Centrale (samedi 25 mai), la discussion "Conversation about Etel Adnan" à Centrale (dimanche 26 mai) et la performance/exposition "Circus of Truth" à Bozar (29 mai, 30 mai et 2 juin) seront autant d'autres événements engagés du Brussels Art Summit. Ce dernier veut donner l'impulsion pour la création d'un festival d'art installé dans toute la ville. (Belga)