Soldat de l'armée de terre basé à Fort Riley, dans le Kansas, Jarrett Smith, 24 ans, a été inculpé par un tribunal du Kansas de "distribution d'informations relatives à des explosifs ou des armes de destructions massives", a précisé le procureur fédéral Stephen McAllister. Les documents légaux montrent que le FBI, la police fédérale, accuse Smith d'avoir eu des échanges sur Facebook avec un Américain membre d'un groupuscule ultranationaliste ukrainien, Craig Lang, un an avant de rejoindre l'armée en 2017. En décembre 2018, il "a dirigé une discussion de groupe sur Facebook où il a assuré savoir comment fabriquer une bombe déclenchée par un téléphone portable +à la façon des Afghans+", précise la plainte du FBI. La police fédérale ajoute que le 19 août Jarrett Smith a discuté, toujours sur Facebook, d'un plan pour mener un attentat aux Etats-Unis, ajoutant chercher à s'associer à des "radicaux" comme lui. Deux jours plus tard, il a suggéré de viser le siège d'une chaine d'information nationale dont le nom n'est pas précisé, utilisant "une grosse voiture piégée". Le 20 septembre, utilisant cette fois le réseau crypté Telegram, il a expliqué en détail à un agent du FBI infiltré comment fabriquer une bombe avec des ingrédients trouvés dans le commerce. Il a suggéré de l'utiliser contre Beto O'Rourke, un candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle. Jarrett Smith a été arrêté le 21 septembre. Il a admis savoir fabriquer des explosifs et a reconnu qu'il partageait régulièrement ses connaissances sur les réseaux sociaux pour "provoquer le chaos", ajoute le FBI. La police fédérale fait désormais une priorité du "terrorisme intérieur", qui a tué davantage aux Etats-Unis depuis 2002 que le djihadisme. En juillet, son directeur, Christopher Wray, a assuré que 850 enquêtes pour "terrorisme intérieur" avaient été ouvertes et que ses agents avaient procédé à 100 arrestations. (Belga)