Selon le centre géologique américain USGS, l'épicentre de ce séisme se situait dans l'Etat de Puebla (centre), proche de la capitale, à 51 km de profondeur. "Je suis bouleversée, je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer, c'est le même cauchemar qu'en 1985", disait Georgina, 52 ans, en pleurs sur une place de Mexico. "C'était assez fort. Les bâtiments ont commencé à bouger...Les gens étaient très nerveux. J'ai vu une femme qui s'est évanouie. Les gens étaient en train de courir", a témoigné un peu plus loin, Alfredo, 43 ans. Dans le quartier central de la Roma, au moins un immeuble était effondré. Mardi matin, les autorités avaient organisé un exercice de simulation à destination de la population. L'aéroport international de Mexico a annoncé sur son compte Twitter la suspension de son activité. "On nous rapporte des immeubles endommagés", a tweeté le gouverneur de l'Etat de Puebla, Tony Gali. En septembre 1985, un tremblement de terre de 8.1 avait dévasté une grande partie de la capitale et fait plus de 10.000 morts. Depuis cette tragédie, les autorités mexicaines ont durci les réglementations pour la construction et développé un système d'alerte à l'aide de capteurs situés sur les côtes. (Belga)

Selon le centre géologique américain USGS, l'épicentre de ce séisme se situait dans l'Etat de Puebla (centre), proche de la capitale, à 51 km de profondeur. "Je suis bouleversée, je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer, c'est le même cauchemar qu'en 1985", disait Georgina, 52 ans, en pleurs sur une place de Mexico. "C'était assez fort. Les bâtiments ont commencé à bouger...Les gens étaient très nerveux. J'ai vu une femme qui s'est évanouie. Les gens étaient en train de courir", a témoigné un peu plus loin, Alfredo, 43 ans. Dans le quartier central de la Roma, au moins un immeuble était effondré. Mardi matin, les autorités avaient organisé un exercice de simulation à destination de la population. L'aéroport international de Mexico a annoncé sur son compte Twitter la suspension de son activité. "On nous rapporte des immeubles endommagés", a tweeté le gouverneur de l'Etat de Puebla, Tony Gali. En septembre 1985, un tremblement de terre de 8.1 avait dévasté une grande partie de la capitale et fait plus de 10.000 morts. Depuis cette tragédie, les autorités mexicaines ont durci les réglementations pour la construction et développé un système d'alerte à l'aide de capteurs situés sur les côtes. (Belga)