En Flandre, un agriculteur peut économiser jusqu'à 35 euros par hectare grâce au robot. Dans d'autres pays, le bénéfice peut atteindre 50 euros par hectare selon le type de culture. Principalement parce que moins d'engrais et de produits phytosanitaires sont nécessaires. Le robot mesure exactement les endroits où des traitements supplémentaires sont nécessaires. Cela permet de préserver l'environnement et de réduire les dépenses de l'agriculteur. "Notre capteur de sol a le potentiel de cartographier 6.800 hectares de terres agricoles par an et d'ajuster l'utilisation de l'azote en conséquence", explique le chercheur Abdul Mouazen. Le robot agricole a été présenté à la presse mercredi à Merelbeke, en présence de Hilde Crevits, ministre flamande de l'Innovation technologique et de l'Agriculture (CD&V). Il sera présenté au grand public lors de la foire agricole Agribex à Bruxelles en décembre. (Belga)

En Flandre, un agriculteur peut économiser jusqu'à 35 euros par hectare grâce au robot. Dans d'autres pays, le bénéfice peut atteindre 50 euros par hectare selon le type de culture. Principalement parce que moins d'engrais et de produits phytosanitaires sont nécessaires. Le robot mesure exactement les endroits où des traitements supplémentaires sont nécessaires. Cela permet de préserver l'environnement et de réduire les dépenses de l'agriculteur. "Notre capteur de sol a le potentiel de cartographier 6.800 hectares de terres agricoles par an et d'ajuster l'utilisation de l'azote en conséquence", explique le chercheur Abdul Mouazen. Le robot agricole a été présenté à la presse mercredi à Merelbeke, en présence de Hilde Crevits, ministre flamande de l'Innovation technologique et de l'Agriculture (CD&V). Il sera présenté au grand public lors de la foire agricole Agribex à Bruxelles en décembre. (Belga)