Un risque de grossesse trois fois plus élevé chez les jeunes filles de milieux vulnérables

12/02/19 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Belga

En Belgique, environ une jeune fille sur 100 âgée de 14 à 20 ans tombe enceinte. Selon le baromètre de la santé des enfants et des jeunes réalisé par les Mutualités Libres, le KidOscope, le statut socio-économique semble être un facteur important.

Un risque de grossesse trois fois plus élevé chez les jeunes filles de milieux vulnérables

© capture d'écran

Le risque de grossesse est en effet trois fois plus élevé chez les jeunes filles/femmes issues de milieux vulnérables et bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM). Le phénomène touche 0,24% des filles de 15 ans avec BIM contre 0,10% des jeunes filles sans BIM.

Chez les jeunes femmes de 20 ans, cette différence est plus nette encore: 6% avec BIM, contre 2% sans. Le statut socio-économique intervient aussi dans la fréquence de prise de contraceptifs.

Le nombre de jeunes femmes âgées entre 14 et 20 ans qui utilisent des contraceptifs prescrits et remboursés est 50% plus élevé chez les filles ne bénéficiant pas de l'intervention majorée, relève l'étude. Par ailleurs, il ressort que l'infection sexuellement transmissible la plus fréquente est la chlamydia.

Le nombre de cas est en augmentation chez les jeunes femmes âgées de 15 à 29 ans: entre 2002 et 2016, leur nombre a en effet été multiplié par 6. En conclusion de leur enquête, les Mutualités Libres soulignent l'importance d'améliorer la qualité de l'éducation sexuelle à proposer aux jeunes.

Nos partenaires