Les participants ont donc été accueillis au son de musiques appropriées. Cette parade haute en couleurs, rend également hommage tous les trois ans au mouvement flower Power, apparu à la même époque aux Etats-Unis.

Les véhicules historiques devaient s'élancer vers 13h30 en direction de l'Africa Museum à Tervuren en empruntant l'avenue de Tervuren. Une parade dans le parc du musée est prévue avant un retour à Autoworld vers 15h30-16h00.

Autoworld accueille d'ailleurs actuellement une exposition sur un autre véhicule mythique dont l'histoire est liée à celle de la Coccinelle: le Buggy. Bien que celui-ci ait vu le jour en 1964 en Californie, cette voiture concept, souvent dépourvue de toit, a rapidement franchi l'océan pour faire fureur également sur le Vieux continent.

La particularité du véhicule est qu'il disposait souvent d'une carrosserie en polyester, commercialisée sous la forme d'un kit, et qui pouvait alors être montée sur le châssis d'un véhicule classique. A cette époque, c'est souvent celui de la Coccinelle qui était choisi. Quelque 10.000 Buggy de ce type ont été assemblés en Belgique. Il en resterait encore 700 aujourd'hui chez nous. Autoworld en présente une douzaine jusqu'au 10 mars.

Les participants ont donc été accueillis au son de musiques appropriées. Cette parade haute en couleurs, rend également hommage tous les trois ans au mouvement flower Power, apparu à la même époque aux Etats-Unis.Les véhicules historiques devaient s'élancer vers 13h30 en direction de l'Africa Museum à Tervuren en empruntant l'avenue de Tervuren. Une parade dans le parc du musée est prévue avant un retour à Autoworld vers 15h30-16h00. Autoworld accueille d'ailleurs actuellement une exposition sur un autre véhicule mythique dont l'histoire est liée à celle de la Coccinelle: le Buggy. Bien que celui-ci ait vu le jour en 1964 en Californie, cette voiture concept, souvent dépourvue de toit, a rapidement franchi l'océan pour faire fureur également sur le Vieux continent. La particularité du véhicule est qu'il disposait souvent d'une carrosserie en polyester, commercialisée sous la forme d'un kit, et qui pouvait alors être montée sur le châssis d'un véhicule classique. A cette époque, c'est souvent celui de la Coccinelle qui était choisi. Quelque 10.000 Buggy de ce type ont été assemblés en Belgique. Il en resterait encore 700 aujourd'hui chez nous. Autoworld en présente une douzaine jusqu'au 10 mars.