Les syndicats et organisations patronales sont opposés à cette idée d'une conversion pure et simple vers un "budget mobilité" revenant au travailleur, notent les quotidiens. Mais SD Worx estime de son côté que "seul un incitant financier réussira à convaincre les travailleurs de laisser leur voiture au garage". Le principe serait que les travailleurs utilisent cet argent pour financer leur abonnement de train et qu'ils utilisent le solde comme bon leur semble. Le projet de loi présenté par SD Worx est actuellement examiné par les partis de la majorité du gouvernement fédéral. Les partis libéraux, en particulier, défendent la conversion des voitures en cash. Le CD&V penche plutôt en faveur du projet des partenaires sociaux. (Belga)

Les syndicats et organisations patronales sont opposés à cette idée d'une conversion pure et simple vers un "budget mobilité" revenant au travailleur, notent les quotidiens. Mais SD Worx estime de son côté que "seul un incitant financier réussira à convaincre les travailleurs de laisser leur voiture au garage". Le principe serait que les travailleurs utilisent cet argent pour financer leur abonnement de train et qu'ils utilisent le solde comme bon leur semble. Le projet de loi présenté par SD Worx est actuellement examiné par les partis de la majorité du gouvernement fédéral. Les partis libéraux, en particulier, défendent la conversion des voitures en cash. Le CD&V penche plutôt en faveur du projet des partenaires sociaux. (Belga)