Mars a été le seul mois du printemps avec une température moyenne supérieure à sa valeur normale. En revanche, le mois d'avril a été le plus froid depuis 1986 et le mois de mai a également connu des températures anormalement basses, indique l'IRM. En conséquence, selon la nouvelle période de référence, qui court de 1991 à 2020, ce printemps est le troisième plus froid avec 8,8 °C de moyenne au lieu de 10,5 °C en temps normal. À Uccle, neuf jours de gel ont été enregistrés durant le printemps (normale : 6 jours), à peine 7 jours de printemps (normale : 15,9 jours) et un seul jour d'été (normale : 3,5 jours). Les extrêmes de températures mesurées à l'échelle du pays vont de - 10 °C à Elsenborn le 7 mars (Bütgenbach), pour la température la plus basse, à 28,3 °C à Koersel (Beringen) le 9 mai, en ce qui concerne le pic de chaleur. À Uccle, les températures ont varié entre 2,7 °C le 6 mars et 25,6 °C le 9 mai. Les mois de mars et d'avril ont été plus secs qu'en moyenne contrairement au mois de mai qui, lui, a été beaucoup plus humide. Au final, le total des précipitations s'élève à 165,6 mm à Uccle, soit sa valeur saisonnière normale. Le pays a également connu 31 jours d'orage (normale : 24,8 jours) Durant ce printemps, 23 jours de neige répartis sur chacun des mois de la saison ont été enregistrés. L'enneigement record a eu lieu le 7 avril au Mont-Rigi (Waimes) avec 22 centimètres d'épaisseur. Fait exceptionnel, une couche de neige de 6,5 centimètres a été constatée à Uccle le 6 avril, une telle épaisseur n'avait plus été vue pour un mois d'avril depuis 1913. Globalement, malgré un mois de mai plutôt morose, le printemps a été, légèrement plus ensoleillé qu'en moyenne avec une durée d'insolation de 535 heures et 45 minutes (normale : 495 heures et 19 minutes). À Uccle, il y a eu seulement deux jours avec un ciel couvert, ce qui est un nouveau record, le précédent, d'une durée de 3 jours, ayant été enregistré en 2001. (Belga)

Mars a été le seul mois du printemps avec une température moyenne supérieure à sa valeur normale. En revanche, le mois d'avril a été le plus froid depuis 1986 et le mois de mai a également connu des températures anormalement basses, indique l'IRM. En conséquence, selon la nouvelle période de référence, qui court de 1991 à 2020, ce printemps est le troisième plus froid avec 8,8 °C de moyenne au lieu de 10,5 °C en temps normal. À Uccle, neuf jours de gel ont été enregistrés durant le printemps (normale : 6 jours), à peine 7 jours de printemps (normale : 15,9 jours) et un seul jour d'été (normale : 3,5 jours). Les extrêmes de températures mesurées à l'échelle du pays vont de - 10 °C à Elsenborn le 7 mars (Bütgenbach), pour la température la plus basse, à 28,3 °C à Koersel (Beringen) le 9 mai, en ce qui concerne le pic de chaleur. À Uccle, les températures ont varié entre 2,7 °C le 6 mars et 25,6 °C le 9 mai. Les mois de mars et d'avril ont été plus secs qu'en moyenne contrairement au mois de mai qui, lui, a été beaucoup plus humide. Au final, le total des précipitations s'élève à 165,6 mm à Uccle, soit sa valeur saisonnière normale. Le pays a également connu 31 jours d'orage (normale : 24,8 jours) Durant ce printemps, 23 jours de neige répartis sur chacun des mois de la saison ont été enregistrés. L'enneigement record a eu lieu le 7 avril au Mont-Rigi (Waimes) avec 22 centimètres d'épaisseur. Fait exceptionnel, une couche de neige de 6,5 centimètres a été constatée à Uccle le 6 avril, une telle épaisseur n'avait plus été vue pour un mois d'avril depuis 1913. Globalement, malgré un mois de mai plutôt morose, le printemps a été, légèrement plus ensoleillé qu'en moyenne avec une durée d'insolation de 535 heures et 45 minutes (normale : 495 heures et 19 minutes). À Uccle, il y a eu seulement deux jours avec un ciel couvert, ce qui est un nouveau record, le précédent, d'une durée de 3 jours, ayant été enregistré en 2001. (Belga)