L'agent de police en question, un ancien employé de la Stib, travaillait au sein du dispatching de la police de la zone Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse). Il faisait l'objet d'une enquête du comité P depuis plusieurs semaines, selon la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. D'après la VRT, le policier était en contact avec Yassine Atar via WhatsApp. Le frère de celui-ci, Oussama Atar, est suspecté d'être le commanditaire des attentats du 22 mars à Bruxelles. Les frères Atar sont également les cousins des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser à Zaventem et Maelbeek. La prise de contact daterait d'avant les attentats. Le contenu des conversations n'est pas connu. Le parquet fédéral ne fait pas de commentaire. (Belga)

L'agent de police en question, un ancien employé de la Stib, travaillait au sein du dispatching de la police de la zone Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse). Il faisait l'objet d'une enquête du comité P depuis plusieurs semaines, selon la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. D'après la VRT, le policier était en contact avec Yassine Atar via WhatsApp. Le frère de celui-ci, Oussama Atar, est suspecté d'être le commanditaire des attentats du 22 mars à Bruxelles. Les frères Atar sont également les cousins des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser à Zaventem et Maelbeek. La prise de contact daterait d'avant les attentats. Le contenu des conversations n'est pas connu. Le parquet fédéral ne fait pas de commentaire. (Belga)