En 2015, le Ravel célébrera son vingtième anniversaire. Le réseau cyclable devrait, à terme, s'étendre sur 2.000 km.

"En moyenne, la Wallonie consacre 5 millions par an au Ravel, mais je veux augmenter ce budget dans le cadre d'un plan qui vise à combler les trous dans le réseau qui handicapent la cohérence du maillage sur le territoire", explique le ministre wallon des Travaux, Maxime Prévot, qui a obtenu 5,5 millions d'euros pour 2015, mais qui compte naviguer autour de 8 millions par an ensuite.

Selon le ministre, le "vélo doit être intégré à la réflexion globale sur la mobilité et sur l'intermodalité en matière de transports. Le Ravel n'est pas seulement un outil de loisirs. Il peut aussi aider à rejoindre l'école ou le lieu de travail", affirme-t-il.

En 2015, le Ravel célébrera son vingtième anniversaire. Le réseau cyclable devrait, à terme, s'étendre sur 2.000 km."En moyenne, la Wallonie consacre 5 millions par an au Ravel, mais je veux augmenter ce budget dans le cadre d'un plan qui vise à combler les trous dans le réseau qui handicapent la cohérence du maillage sur le territoire", explique le ministre wallon des Travaux, Maxime Prévot, qui a obtenu 5,5 millions d'euros pour 2015, mais qui compte naviguer autour de 8 millions par an ensuite.Selon le ministre, le "vélo doit être intégré à la réflexion globale sur la mobilité et sur l'intermodalité en matière de transports. Le Ravel n'est pas seulement un outil de loisirs. Il peut aussi aider à rejoindre l'école ou le lieu de travail", affirme-t-il.