Le pilote du vol KLM 868 qui se trouvait près de Zara Rutherford a ainsi relayé ses messages aux contrôleurs aériens et l'a aidée à trouver les bonnes fréquences. "Le pilote a été extrêmement gentil et serviable", a expliqué la jeune femme sur sa page Facebook, le qualifiant de "bon samaritain". La Belgo-Britannique a entamé sa tentative de record du monde à la mi-août à Courtrai. De là, elle s'est rendue en Écosse à bord de son avion de sport ultra-léger, puis en Islande, au Groenland, au Canada et aux États-Unis avant de s'envoler pour la Colombie. En longeant la côte ouest américaine, elle a ensuite repris la direction du nord de l'Amérique. Depuis l'Alaska, Zara Rutherford a rejoint la Russie et est maintenant arrivée en Corée du Sud. Pour revenir en Belgique, elle doit encore passer notamment par l'Indonésie, l'Inde et le Moyen-Orient. La jeune pilote vole en solitaire, sans être accompagnée d'une avion de suivi. L'actuel record du monde est détenu par l'Américaine Shaesta Waiz qui avait 30 ans lorsqu'elle a terminé son tour du monde en solo en 2017. (Belga)

Le pilote du vol KLM 868 qui se trouvait près de Zara Rutherford a ainsi relayé ses messages aux contrôleurs aériens et l'a aidée à trouver les bonnes fréquences. "Le pilote a été extrêmement gentil et serviable", a expliqué la jeune femme sur sa page Facebook, le qualifiant de "bon samaritain". La Belgo-Britannique a entamé sa tentative de record du monde à la mi-août à Courtrai. De là, elle s'est rendue en Écosse à bord de son avion de sport ultra-léger, puis en Islande, au Groenland, au Canada et aux États-Unis avant de s'envoler pour la Colombie. En longeant la côte ouest américaine, elle a ensuite repris la direction du nord de l'Amérique. Depuis l'Alaska, Zara Rutherford a rejoint la Russie et est maintenant arrivée en Corée du Sud. Pour revenir en Belgique, elle doit encore passer notamment par l'Indonésie, l'Inde et le Moyen-Orient. La jeune pilote vole en solitaire, sans être accompagnée d'une avion de suivi. L'actuel record du monde est détenu par l'Américaine Shaesta Waiz qui avait 30 ans lorsqu'elle a terminé son tour du monde en solo en 2017. (Belga)