L'année écoulée a ainsi été assombrie par deux accidents d'avion tragiques qui se sont produits en mars et en octobre et qui ont fait chacun plus de 100 morts, à savoir le crash de l'appareil de la Germanwings précipité volontairement par son pilote et l'attentat contre un avion russe transportant 224 passagers dans le ciel égyptien. L'année 2015 confirme par ailleurs ce que l'on sait depuis longtemps: bien que voler n'a jamais été aussi sûr, les accidents aériens sont de moins en moins dus à un problème technique et de plus en plus au facteur humain, ajoute Jan-Arwed Richter. (Belga)

L'année écoulée a ainsi été assombrie par deux accidents d'avion tragiques qui se sont produits en mars et en octobre et qui ont fait chacun plus de 100 morts, à savoir le crash de l'appareil de la Germanwings précipité volontairement par son pilote et l'attentat contre un avion russe transportant 224 passagers dans le ciel égyptien. L'année 2015 confirme par ailleurs ce que l'on sait depuis longtemps: bien que voler n'a jamais été aussi sûr, les accidents aériens sont de moins en moins dus à un problème technique et de plus en plus au facteur humain, ajoute Jan-Arwed Richter. (Belga)