Pour établir ses projections, Bloomberg table sur une immunité collective de 75% par vaccination complète (deux doses lorsque cela s'applique). Depuis le début de la campagne de vaccination, la Belgique fluctue autour des 18.000 vaccinations par jour. Vendredi, la moyenne sur sept jours des doses administrées (17.627) était même légèrement inférieure à celle de la semaine précédente (18.600). De cette manière, il faudra encore deux ans et demi avant que la Belgique n'ait vacciné 75% de sa population. Ce n'est qu'alors que l'immunité de groupe sera suffisamment élevée pour reprendre une vie normale. Le gouvernement prévoit lui d'atteindre son objectif de 70% de vaccinés d'ici septembre de cette année. L'espoir était d'accélérer le rythme de vaccination, mais les problèmes de livraison des vaccins nous font évoluer autour de la même moyenne pendant des semaines. Au total, plus de 225 millions de doses ont été administrées dans le monde, soit assez de doses pour administrer une dose à 2,8% de la population mondiale. À un rythme d'environ 6 millions par jour, il faudra encore 5,1 ans avant que toute la population mondiale ne soit suffisamment vaccinée. Israël est le pays qui vaccine le plus. Un peu plus de la moitié de la population (51,1%) a déjà reçu une dose d'un vaccin. Près de 36% ont reçu les deux doses. Aux États-Unis, la forte tempête de neige de la semaine dernière place l'État du Texas au bas de la liste des États américains en termes de nombre d'injections. Malgré les intempéries, 800.000 vaccins y ont cependant été administrés la semaine dernière. En Europe, la Serbie attire l'attention. Le pays a doublé le nombre de vaccinations par jour depuis le 10 février, ce qui le place à la septième place mondiale. Les données montrent par ailleurs clairement que le Royaume-Uni a opté pour une stratégie consistant à donner dans un premier temps une dose au plus grand nombre. 28% de la population a ainsi déjà reçu une première dose, mais le nombre de personnes recevant deux doses reste autour de 1% depuis des semaines. Il ressort des recherches scientifiques qu'une dose de vaccin offre déjà une protection partielle contre le coronavirus. (Belga)

Pour établir ses projections, Bloomberg table sur une immunité collective de 75% par vaccination complète (deux doses lorsque cela s'applique). Depuis le début de la campagne de vaccination, la Belgique fluctue autour des 18.000 vaccinations par jour. Vendredi, la moyenne sur sept jours des doses administrées (17.627) était même légèrement inférieure à celle de la semaine précédente (18.600). De cette manière, il faudra encore deux ans et demi avant que la Belgique n'ait vacciné 75% de sa population. Ce n'est qu'alors que l'immunité de groupe sera suffisamment élevée pour reprendre une vie normale. Le gouvernement prévoit lui d'atteindre son objectif de 70% de vaccinés d'ici septembre de cette année. L'espoir était d'accélérer le rythme de vaccination, mais les problèmes de livraison des vaccins nous font évoluer autour de la même moyenne pendant des semaines. Au total, plus de 225 millions de doses ont été administrées dans le monde, soit assez de doses pour administrer une dose à 2,8% de la population mondiale. À un rythme d'environ 6 millions par jour, il faudra encore 5,1 ans avant que toute la population mondiale ne soit suffisamment vaccinée. Israël est le pays qui vaccine le plus. Un peu plus de la moitié de la population (51,1%) a déjà reçu une dose d'un vaccin. Près de 36% ont reçu les deux doses. Aux États-Unis, la forte tempête de neige de la semaine dernière place l'État du Texas au bas de la liste des États américains en termes de nombre d'injections. Malgré les intempéries, 800.000 vaccins y ont cependant été administrés la semaine dernière. En Europe, la Serbie attire l'attention. Le pays a doublé le nombre de vaccinations par jour depuis le 10 février, ce qui le place à la septième place mondiale. Les données montrent par ailleurs clairement que le Royaume-Uni a opté pour une stratégie consistant à donner dans un premier temps une dose au plus grand nombre. 28% de la population a ainsi déjà reçu une première dose, mais le nombre de personnes recevant deux doses reste autour de 1% depuis des semaines. Il ressort des recherches scientifiques qu'une dose de vaccin offre déjà une protection partielle contre le coronavirus. (Belga)