M. Kocher, 47 ans, dirige l'Institut d'études avancées de Vienne, l'un des principaux groupes de réflexion économiques d'Autriche. Il est également professeur à l'Université de Vienne. Samedi, la ministre du Travail, de la Famille et de la Jeunesse, le conservatrice Christine Aschbacher, avait annoncé sa démission, après qu'un éminent spécialiste autrichien du plagiat l'eut accusée d'avoir tiré d'autres ouvrages de nombreux passages de ses travaux universitaires et de doctorat, sans citation appropriée. L'intéressée a nié les allégations dans un communiqué, mais a déclaré qu'elle démissionnerait pour protéger sa famille. Elle était devenue ministre en janvier dernier pour le compte du Parti populaire autrichien (ÖVP, démocrate-chrétien) du chancelier Sebastian Kurz. (Belga)

M. Kocher, 47 ans, dirige l'Institut d'études avancées de Vienne, l'un des principaux groupes de réflexion économiques d'Autriche. Il est également professeur à l'Université de Vienne. Samedi, la ministre du Travail, de la Famille et de la Jeunesse, le conservatrice Christine Aschbacher, avait annoncé sa démission, après qu'un éminent spécialiste autrichien du plagiat l'eut accusée d'avoir tiré d'autres ouvrages de nombreux passages de ses travaux universitaires et de doctorat, sans citation appropriée. L'intéressée a nié les allégations dans un communiqué, mais a déclaré qu'elle démissionnerait pour protéger sa famille. Elle était devenue ministre en janvier dernier pour le compte du Parti populaire autrichien (ÖVP, démocrate-chrétien) du chancelier Sebastian Kurz. (Belga)