Cette réunion, convoquée à 8h00 du matin, se tiendra à peine une semaine après le dernier "codeco" à l'issue duquel les ministres des différents niveaux de pouvoir avaient convenu de se revoir... l'année prochaine. Il était alors question d'étendre le port du masque et le télétravail, d'assortir le Covid Safe Ticket d'autres mesures et d'insister encore sur les mesures de précaution. Pour le ministre, il s'agit d'abord de respecter les règles adoptées. "Des règles qui ne sont pas respectées ne signifient rien", a-t-il souligné en rappelant que les dernières vagues de la pandémie ont montré que le comportement des citoyens permettait d'infléchir les courbes de contamination et d'hospitalisation. L'objectif de la réunion de demain sera de diminuer la pression sur les hôpitaux et particulièrement les soins intensifs. "Je plaiderai pour des règles fortes qui entreront en vigueur immédiatement. On ne peut pas attendre", a souligné le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke. Le ministre n'a pas détaillé les mesures complémentaires qui seront proposées, mais elles toucheront tous les secteurs, a-t-il averti: l'enseignement, les loisirs et le monde professionnel. Et il y aura des limitations, voire l'arrêt des activités les plus risquées. Si le Premier ministre a insisté sur le respect des règles adoptées et son ministre de la Santé sur de nouvelles règles, l'un et l'autre ont réaffirmé l'importance de la vaccination. Le comité de concertation a décidé vendredi passé d'offrir une dose de rappel ("booster") à tous les Belges. Une conférence interministérielle de la santé se réunira samedi à ce sujet. "Les pays aujourd'hui les plus vaccinés souffrent moins que les pays moins vaccinés", a assuré M. De Croo. Une kern fédéral consacré au Covid se réunira au préalable jeudi soir à 20h00, a par ailleurs indiqué le cabinet du Premier ministre. Dans la majorité, le constat du Premier ministre était partagé. "La pression sur notre système de soins de santé est intenable", a dit Laurence Hennuy (Ecolo). "Nous sommes très attentifs à cette situation qui est affolante", a renchéri Vincent Scourneau (MR) qui a mis en avant la nécessité d'une communication claire, précise et globalisée sur la 3e dose de vaccin. Dans l'opposition, le cdH a regretté l'occasion manquée du dernier comité de concertation. "Vous avez réagi trop tard et trop légèrement", a lancé Catherine Fonck. (Belga)

Cette réunion, convoquée à 8h00 du matin, se tiendra à peine une semaine après le dernier "codeco" à l'issue duquel les ministres des différents niveaux de pouvoir avaient convenu de se revoir... l'année prochaine. Il était alors question d'étendre le port du masque et le télétravail, d'assortir le Covid Safe Ticket d'autres mesures et d'insister encore sur les mesures de précaution. Pour le ministre, il s'agit d'abord de respecter les règles adoptées. "Des règles qui ne sont pas respectées ne signifient rien", a-t-il souligné en rappelant que les dernières vagues de la pandémie ont montré que le comportement des citoyens permettait d'infléchir les courbes de contamination et d'hospitalisation. L'objectif de la réunion de demain sera de diminuer la pression sur les hôpitaux et particulièrement les soins intensifs. "Je plaiderai pour des règles fortes qui entreront en vigueur immédiatement. On ne peut pas attendre", a souligné le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke. Le ministre n'a pas détaillé les mesures complémentaires qui seront proposées, mais elles toucheront tous les secteurs, a-t-il averti: l'enseignement, les loisirs et le monde professionnel. Et il y aura des limitations, voire l'arrêt des activités les plus risquées. Si le Premier ministre a insisté sur le respect des règles adoptées et son ministre de la Santé sur de nouvelles règles, l'un et l'autre ont réaffirmé l'importance de la vaccination. Le comité de concertation a décidé vendredi passé d'offrir une dose de rappel ("booster") à tous les Belges. Une conférence interministérielle de la santé se réunira samedi à ce sujet. "Les pays aujourd'hui les plus vaccinés souffrent moins que les pays moins vaccinés", a assuré M. De Croo. Une kern fédéral consacré au Covid se réunira au préalable jeudi soir à 20h00, a par ailleurs indiqué le cabinet du Premier ministre. Dans la majorité, le constat du Premier ministre était partagé. "La pression sur notre système de soins de santé est intenable", a dit Laurence Hennuy (Ecolo). "Nous sommes très attentifs à cette situation qui est affolante", a renchéri Vincent Scourneau (MR) qui a mis en avant la nécessité d'une communication claire, précise et globalisée sur la 3e dose de vaccin. Dans l'opposition, le cdH a regretté l'occasion manquée du dernier comité de concertation. "Vous avez réagi trop tard et trop légèrement", a lancé Catherine Fonck. (Belga)