Le bateau, affrété par l'ONG Sea-Eye, avait reçu un appel de détresse et a rejoint l'embarcation deux heures plus tard, au large des côtes libyennes. Toutes les personnes sauvées affirment être Libyennes. "Comment peut-on dire que la Libye est sûre si les Libyens eux-mêmes mettent leur vie et celle de leur famille en danger pour quitter le pays rapidement ? ", demande Gorden Isler, le président de Sea-Eye. L'Alan Kurdi a mis le cap sur l'île italienne de Lampedusa, précise l'ONG, ajoutant qu'une tempête était en approche. Le navire, qui porte le nom d'un enfant syrien de trois ans mort noyé en 2015 en Méditerranée alors que sa famille tentait de rejoindre l'Europe, avait sauvé des migrants en Méditerranée pour la dernière fois début décembre, avant de les conduire en Italie. (Belga)

Le bateau, affrété par l'ONG Sea-Eye, avait reçu un appel de détresse et a rejoint l'embarcation deux heures plus tard, au large des côtes libyennes. Toutes les personnes sauvées affirment être Libyennes. "Comment peut-on dire que la Libye est sûre si les Libyens eux-mêmes mettent leur vie et celle de leur famille en danger pour quitter le pays rapidement ? ", demande Gorden Isler, le président de Sea-Eye. L'Alan Kurdi a mis le cap sur l'île italienne de Lampedusa, précise l'ONG, ajoutant qu'une tempête était en approche. Le navire, qui porte le nom d'un enfant syrien de trois ans mort noyé en 2015 en Méditerranée alors que sa famille tentait de rejoindre l'Europe, avait sauvé des migrants en Méditerranée pour la dernière fois début décembre, avant de les conduire en Italie. (Belga)