Ils sont sept à s'être affrontés lors de la première édition de ce concours organisé dans le cadre de la 23e journée du folklore et des traditions de Namur (FolkNam). Chacun a ainsi pu montrer son appétit pour la djote, un plat typique wallon constitué d'une purée associant pommes de terre et chou, agrémenté d'une saucisse. En vingt minutes, Christian Jacquet a relégué son plus proche concurrent à près de 200 grammes, engloutissant pas moins de 1,938 kg de djote. De quoi lui permettre haut la main de devenir le "pus grand mougneû d'djote di Nameur". "J'ai surtout fait ça pour représenter les Molons", a-t-il déclaré à l'issue du concours. "Vendredi, j'avais mal au ventre mais je me suis senti mieux aujourd'hui et me voilà ici". "Je ne fais rien pour rien et j'avais clairement la volonté de gagner", a-t-il ajouté. "Je sais que je suis un véritable ogre et que si on ne me freine pas je ne m'arrête jamais, mais ça a quand même été quelque chose d'avaler tout ça". (Belga)

Ils sont sept à s'être affrontés lors de la première édition de ce concours organisé dans le cadre de la 23e journée du folklore et des traditions de Namur (FolkNam). Chacun a ainsi pu montrer son appétit pour la djote, un plat typique wallon constitué d'une purée associant pommes de terre et chou, agrémenté d'une saucisse. En vingt minutes, Christian Jacquet a relégué son plus proche concurrent à près de 200 grammes, engloutissant pas moins de 1,938 kg de djote. De quoi lui permettre haut la main de devenir le "pus grand mougneû d'djote di Nameur". "J'ai surtout fait ça pour représenter les Molons", a-t-il déclaré à l'issue du concours. "Vendredi, j'avais mal au ventre mais je me suis senti mieux aujourd'hui et me voilà ici". "Je ne fais rien pour rien et j'avais clairement la volonté de gagner", a-t-il ajouté. "Je sais que je suis un véritable ogre et que si on ne me freine pas je ne m'arrête jamais, mais ça a quand même été quelque chose d'avaler tout ça". (Belga)