Interrogé par De Morgen, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) estime pourtant que ces personnes perdent leur temps. "Beaucoup de Belges - surtout les pensionnés, les jeunes et les habitants qui perçoivent un revenu imposable faible - reçoivent une déclaration simplifiée. Pourtant, ils attendent de heures pour ensuite s'entendre dire qu'ils ne doivent rien faire. Ce n'est pas le but" explique le porte-parole du ministre.

Selon les experts, ce sont surtout les emprunts immobiliers qui posent problème depuis que le bonus logement a été transféré aux régions. Bart Van Coile, vice-président de l'Institut des experts-comptables (IEC) estime qu'il est temps de réformer le système fiscal belge. "Nous constatons qu'à l'heure actuelle la déclaration d'impôts est beaucoup trop complexe pour le citoyen moyen. Il est temps de se ressourcer, car une fiscalité complexe fait perdre la confiance dans l'état" explique-t-il au journal Het Laatste Nieuws.

Van Overtveldt compte aborder la simplification de la fiscalité dans la discussion sur le tax shift même si une source du gouvernement estime qu'il ne sera jamais prêt à temps s'il s'attaque à la simplification. "C'est un travail qui prend des mois" confie-t-elle au Morgen et au Laatste Nieuws.

Interrogé par De Morgen, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) estime pourtant que ces personnes perdent leur temps. "Beaucoup de Belges - surtout les pensionnés, les jeunes et les habitants qui perçoivent un revenu imposable faible - reçoivent une déclaration simplifiée. Pourtant, ils attendent de heures pour ensuite s'entendre dire qu'ils ne doivent rien faire. Ce n'est pas le but" explique le porte-parole du ministre.Selon les experts, ce sont surtout les emprunts immobiliers qui posent problème depuis que le bonus logement a été transféré aux régions. Bart Van Coile, vice-président de l'Institut des experts-comptables (IEC) estime qu'il est temps de réformer le système fiscal belge. "Nous constatons qu'à l'heure actuelle la déclaration d'impôts est beaucoup trop complexe pour le citoyen moyen. Il est temps de se ressourcer, car une fiscalité complexe fait perdre la confiance dans l'état" explique-t-il au journal Het Laatste Nieuws.Van Overtveldt compte aborder la simplification de la fiscalité dans la discussion sur le tax shift même si une source du gouvernement estime qu'il ne sera jamais prêt à temps s'il s'attaque à la simplification. "C'est un travail qui prend des mois" confie-t-elle au Morgen et au Laatste Nieuws.